Le jardin des possibles amorce sa période de repos

Comme chaque année à la Toussaint on fait le point sur ce qui s’est passé au jardin durant l’année 2016-2017 en vue de la saison suivante.

Les deux jardinières Jocelyne et Raymonde prennent grand plaisir à cultiver la terre du Jardin des Possibles. Elles ont deux parcelles qu’elles cultivent ensemble. Elles sont aussi attachées à ce que ce jardin, dans son entier, soit agréable à regarder et aussi à vivre.

Ainsi elles reçoivent des visiteurs :

  1. Les enfants de l’école maternelle du Morvant,
  2. les passants du quartier qui sont curieux de voir pousser les fruits et légumes,
  3. les petits enfants de la famille qui viennent jouer durant leurs vacances auprès de leurs mamies jardinières.
  4. Et puis Jocelyne a eu l’idée, à l’occasion de la journée mondiale du Tricot, d’inviter les tricoteuses des environs à profiter du salon de jardin (réalisé en palettes).
  5. un voisin généreux met sa tondeuse à disposition pour entretenir les espaces en herbe.

En partenariat avec Loiret-Nature-Environnement, le jardin fut ouvert au public le 11 juin.

Il faut continuer à sensibiliser le public, qui n’ose pas toujours se servir des légumes ou des plants mis gratuitement à disposition dans l’espace Incroyables Comestibles. Les bacs prévus à cet effet pourraient être davantage utilisés

Les jardinières ont installé une belle clôture en bois pour délimiter les différents espaces : celui des Incroyables Comestibles dans lequel on peut se servir librement, contrairement à celui des parcelles qu’elles cultivent pour leurs besoins familiaux, ce qui ne les empêchent pas de partager volontiers leur production.

Le voisin a aussi restauré la pompe qui fonctionne à merveille pour le plaisir des jardinières. Elles récupèrent aussi l’eau du toit de la cabane de jardin dans de grandes bassines.

Marie-Edith se charge de refaire le panneau du Jardin des Possibles en choisissant une peinture qui résistera aux effets de la lune.

Pour 2017/2018, il reste une parcelle à cultiver. 2 buttes sont réalisées.

Raymonde et Jocelyne continueront à faire vivre ce bel endroit en plein centre ville de Châteauneuf et elles espèrent que les Transitionneurs feront une pose dans leur chantier de la Maison de la Transition et prendront plaisir cette année à venir pique niquer.

Ce contenu a été publié dans Alimentation/Jardin, Jardin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.