Visite d’une maison autonome à Nibelle

Nous avons passé un dimanche 1er juin hors du commun !

Alors que les pique-niques de la transition ont repris depuis le printemps, nous avons eu l’occasion de vivre un moment à la fois convivial et passionnant. Nous étions une trentaine, de tous âges, pour visiter une maison complètement autonome en eau, électricité et chauffage.

DSC04462Après une présentation générale du site et de son histoire par Virginie et Pierre, nous avons partagé un repas fort sympathique, parfois assis dans l’herbe ou sur des bottes de paille. C’était le moment de mieux se connaitre, d’échanger sur nos envies, les raisons de notre présence, notre regard sur le monde et sur la transition.

DSC04456

Puis la visite a commencé et nous avons découvert d’immensité du travail accompli. Des années d’implication, de recherches, de bricolage, d’entraide, de découvertes techniques et de partage de savoirs. Très grande maison en paille construite selon les principes de la technique du GREB, il s’agit avant tout d’une maison bien isolée, construite avec des matériaux naturels, locaux et faciles à mettre en œuvre.

DSC04467Rien n’est laissé au hasard dans ce lieu écologique et autonome. Une cuve de 20 mètres cube sert à récupérer les eaux de pluie et permet de ne pas utiliser l’eau municipale. C’est un osmoseur qui assure le traitement de l’eau avant la consommation.

La production électrique est réalisée par deux centrales solaires photovoltaïques d’une puissance d’environ 3300 Watts, couplées à un pack de batteries qui assure un stockage de l’électricité et permet une autonomie totale. Un projet en cours devrait permettre une production d’électricité à partir de combustion de bois.

DSC04449DSC04469Le chauffage est assuré par un poêle de masse réalisé par un entrepreneur orléanais d’origine québecoise. Ce mode de chauffage est idéal car le rendement est excellent, la chaleur est douce et agréable, il permet le chauffage de l’eau et intègre un four.

DSC04470Par ailleurs, un chauffe-eau solaire a été réalisé de manière artisanale et permet, en étant couplé au poêle de masse en hiver, d’avoir également une autonomie complète pour l’eau chaude. Enfin, un magnifique potager vient amener une certaine autonomie alimentaire, avec une production biologique à l’échelle familiale.

DSC04450C’était donc un moment fort sympathique que tout le monde semble avoir apprécié. Nous remercions Virginie, Pierre, Ambre et Blaise pour leur accueil et pour le partage de leur expérience passionnante. Les prochains pique-niques auront lieu au jardin des possibles, rue Saint Martial à Châteauneuf-sur-Loire.

 

Ce contenu a été publié dans Transport / Energie / Habitat, Vie du Groupe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *